AURELIE LEONARD

A propos


aurélie léonard

Native des Pyrénées, je grandis dans les espaces naturels et préservés du parc national. La liberté dont je bénéficie enfant et la beauté de la Nature dont je suis témoin, ont été les éléments qui ont structuré ma sensibilité.

C’est dans un train, la veille de Noël, que je rencontre le Cinéma. Après une licence de géographie et alors que j’effectue un master en traitement d’images satellite, je croise le 7 Art. Une grande passion née et ma vie est changée.

Un an plus tard, j’intègre les cours de Fanny Wallon et me fascine pour la caméra. Son œil incisif et infini devient pour moi un objet de fantasme. Je monte et vis sur scène pour la première fois. Comme si c’était hier, un temps figé à jamais…intense, lumineux, si émouvant. C’est un lieu où je me sens bien, un refuge, un monde infini et un vertige immense. C’était un jour de neige, de lumière et de beauté, en sortant on m’apprend la mort de mon petit chien blanc.

Et derrière toute grande peur, il y a un grand désir.

Et ce désir est immense.

Neuf mois plus tard, je suis admise à Acting International où je rencontre la metteur en scène Paola Greco. Cinq mois plus tard, j’intègre sa compagnie et pars à Avignon jouer dans un premier spectacle vivant « Il corpo del teatro ». Ce projet me colle à la peau, me bouleverse. C’est une expérience intense, déroutante et terriblement vivante. De retour sur Paris, je joue pour trois représentations au théâtre Ménilmontant puis quitte la compagnie en Mars 2013.

Je commence à jouer dans des courts métrages étudiants et intègre en formation courte l’Ecole Internationale Jacques Lecoq mais le cadre scolaire ne me convient plus. En septembre 2014, ma psychanalyste me parle d’une annonce postée par Reda Kateb pour le réalisation de « Pitchoune » son premier court métrage. J’y jouerai un mois plus tard mon premier petit rôle, le projet sera sélectionné à « La quinzaine des réalisateurs » à Cannes où je me vois à l’écran pour la toute première fois.

Forte de cette expérience, je passe l’audition pour intégrer les workshops de Jack Waltzer. Sa passion pour le jeu me permettront de confirmer définitivement la mienne et m’apportera des bases techniques qui me sont chères aujourd’hui. Je quitte alors mon travail dans un organisme public de protection de l’eau pour consacrer ma vie au Cinéma, dont l’impact pour agir sur le monde me semble plus puissant.

J’enchaîne les figurations puis obtient mes premières silhouettes parlantes avec des réalisateurs que j’affectionne : Fabrice Gobert, Laurent Cantet, Caroline Vignal, Olivier Nakache et Eric Toledano, Just Philippot et Marilou Berry. En 2021, j’intègre pour 27 dates la série « D’argent et de sang » de Xavier Giannoli en tant que silhouette récurrente. Je termine le projet en rôle en 2022 en tant que Mathilde, inspectrice des douanes judiciaires. En 2023, je joue dans la série « Astrid et Raphaëlle », Alice Alliot, agent de la CIA assassinée.
J’entre en 2024 dans l’agence Acteurs associés.

INSPIRATION ARTISTIQUE


aurélie léonard
aurélie léonard
aurélie léonard

aurélie léonard
aurélie léonard
aurélie léonard
aurélie léonard

aurélie léonard
aurélie léonard
aurélie léonard


aurélie léonard
aurélie léonard


aurélie léonard
aurélie léonard

aurélie léonard

Book 2024

aurélie léonard
aurélie léonard
aurélie léonard

aurélie léonard
aurélie léonard
 aurélie léonard
aurélie léonard

aurélie léonard
aurélie léonard
 aurélie léonard
aurélie léonard

aurélie léonard

aurélie léonard

bande demo

CV

Pour télécharger le CV  : Cliquer ici

FORMATION

Stage « Clown, clown, clown ! » avec Patrick de Valette (membre des Chiche Capon) (Février 2017)
Acting workshops de Jack Waltzer (Janvier 2015 – Juin 2016)
Ecole Internationale Jacques Lecoq à Paris (Septembre – Décembre 2013)
Stage du corps à l’âme compagnie Il corpo del teatro « Méthode Grotowski » (Avril 2012 – Aout 2012 – Mars 2013)
Ecole théâtre et de cinéma « Acting International » : spécialisation cinéma (Septembre 2011 – Juin 2012)
Atelier de cinéma Fanny Vallon (Septembre 2009 – juin 2011)

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

Légende : Silhouette parlante (SP)- Rôle (R) 

Télévision

« Astrid et Raphaëlle » (R) de Julien Seri : Alice Alliot, agent de la CIA assassinée
« La mythomane du Bataclan » (SP) de Just Philippot : Une victime du Bataclan
« D’argent et de sang » de Xavier Giannoli ( R ) : Mathilde, inspectrice des douanes judiciaires
« SKAM (S10) » de Shirley Monsarrat (SP) : L’infirmière en EPADH
« Je te promets (S2) » de Marilou Berry (SP) : la boulangère
« En thérapie » (SP) d’Olivier Nakache, Eric Toledano et Mathieu Vadepied : la femme de Vincent
« Mytho » saison 1 et 2 (SP) de Fabrice Gobert : une collègue d’Elvira

Cinéma

Long-métrage

« Iris et les hommes » (SP) de Caroline Vignal : une cliente de brasserie
« Arthur Rambo » de Laurent Cantet (SP) : une contrôleuse de la RATP
« Alien Cristal Palace » (SP) d’Arielle Dombasle et Nicolas Ker : une vigile
« Big Bang » (SP) de Cécilia Rouaud : une amie de Melissa Theuriau

Court et moyen-métrage

« Le jardin d’Eden » (R) de Romane Frison : Olivia, l’écrivaine
« Envie de savoir » (R) D’Emmanuel Descleves : Léa, la petite amie
« L’abandon » (R) D’Axel Journet : Emilie, la belle soeur de Pierre
« Les gouttes froides » (R) D’Arthur Hinnekens : Zoé, la tante de Matthias
« AD230 » (R) de Matthieu Ciulla : Ophélie, la scientifique
« Je suis toujours là » (R) de Charles Dupisre, Mathias Brachio Lapeyre et Mario Dupisre : la jeune fille
« Pitchoune » (SP) de Réda Kateb : l’hôtesse de caisse

Théâtre

« Le super ciné cabaret moderne et son orchestre » (R) – Péniche Antipode spectacle : rôle de l’ouvreuse
« Il Corpo Del Teatro » (R)- Compagnie Paola Greco/Théâtre Ménilmontant : l’hystérie
« Il Corpo Del Teatro » (R)- Compagnie Paola Greco/Théâtre Alizée – festival d’Avignon : l’hystérie

Clip musical

« Ivre et pourquoi pas » (R) – Charles Dupisre : la petite amie

LOISIRS

Escrime, Snowboard

contact

leonardaureliepro@gmail.com